Espace d’expérimentation, d’émergence et de valorisation des talents, de sensibilisation, de médiation, le SUC inscrit ses actions dans les thèmes et valeurs portés par l’université : lutte contre les discriminations, accueil des étudiants réfugiés, lutte contre le décrochage, commémorations… et dans le schéma directeur Handicap.

Il collabore à la mise en place des parties artistiques du programme de recherches et d’actions internationales Handicap et citoyenneté, dans lequel il a mis en œuvre une résidence Culture et handicap, en collaboration avec les services handicap et les correspondants handicap de l’établissement.
Cette résidence prend la forme d’un atelier itinérant pluriannuel, programmé depuis le printemps 2019 sur les sites territoriaux de l’établissement et soutenue par les crédits « Culture - handicap » du ministère de la Culture – DRAC Auvergne-Rhône-Alpes.

La Compagnie de spectacle vivant Copeau-Marteau a été choisie pour développer son projet artistique et s’inscrire dans le paysage universitaire. Le premier lieu d’implantation de la compagnie est le site de Vichy. La compagnie poursuivra toujours avec l’IUT d’Allier et l’ESPE à Moulins puis sur d’autres sites territoriaux de l’UCA.
Eleonore Antoine-Snowden, Anne-Laure Lemaire et Gabriel, pantin réaliste à taille humaine, porteur d’un handicap, improvisent, interpellent, échangent, avec les participants et spectateurs. Cette immersion participe à la création à venir en 2020, dans laquelle les étapes de rencontres à Vichy et dans les autres sites de l’université sont autant d’éléments du processus artistique.

La Compagnie Copeau-Marteau a été créé en 2017, elle travaille sur plusieurs projets en parallèle : Gabriel, La Chose fatale, un projet de théâtre sonore et un projet avec Thomas Baroukh, athlète de haut niveau, médaillé olympique d’aviron, sport que pratique également Eleonore Antoine-Snowden, c’est dire si leur présence à Vichy en 2019 est particulièrement pertinente.

J’aime souvent dire la phrase d’un film de Bergman : le théâtre est une rencontre entre êtres humains.
Mais moi j’ajoute ceci : le théâtre est une rencontre entre êtres humains différents.

(Pippo Delbono, cité par la compagnie dans la présentation du projet).



« Handicap et citoyenneté s’appuyant sur un registre théorique et expérientiel, vise à saisir les personnes dans leur globalité et donc à appréhender la vie des individus et des communautés dans leurs différents aspects. Il s’agit de travailler dans une perspective intersectionnelle pour rejoindre et articuler les notions d’exclusion et de discrimination portées par cette perspective dans la saisie collective des personnes en situation de handicap.
Ces regards croisés auquel le programme nous invitent, nous permettront de travailler sur la complexité des réalités culturelles, la situation linguistique, les différents défis de la vie quotidienne, l’éducation, les représentations culturelles, les préjugées et les catégorisations, l’accessibilité, l’inclusion, l’interdépendance, les réalités politiques, juridiques et socioéconomiques. »

Extraits du programme du colloque Handicap et citoyenneté de l’Université Clermont Auvergne et de l’Université de Saint-Boniface (Manitoba – Canada), 2018-2019.

« La résidence d'artistes - résidence de création, de diffusion ou d'association, de médiation - constitue la modalité privilégiée de la présence artistique à l'université, de la sensibilisation à la notion de projet et de création artistique. Elle est l’occasion pour les étudiants d’être confrontés directement à l’univers d’un artiste qui lui-même prend en compte, entre autres éléments, leur capacité créatrice. Une résidence d’artistes a vocation à s'inscrire dans la durée. »
Extrait de la Convention cadre Université, lieu de culture, entre le ministère de la Culture et de la communication.

 

Les aventures de Gabriel


Gabriel et le sport


Gabriel à l'hippodrome

 / 1