Domus (Écrire au plateau)

Avec la participation de Pierre-François Pommier, sous la responsabilité pédagogique de Stéphanie Urdician

Publié le 24 juin 2019 Mis à jour le 16 septembre 2019

Création théâtrale contemporaine

Écrire au plateau est une formule d’atelier théâtre dont le principe est d’encourager l’acteur à être non seulement l’interprète, mais aussi le créateur de ce qu’il joue. Il n’y a plus de distinction entre l’artiste créateur (l’auteur, le metteur en scène) d’une part, et l’artiste interprète (l’acteur) d’autre part.
Tous les participants construisent leur performance au plateau, en direct, à partir d’improvisations et de documents divers rassemblés autour d’un axe majeur défini chaque saison (textes issus du théâtre ou de la littérature sous toutes ses formes, articles de presse, extraits d’ouvrages théoriques, blogs, témoignages, chansons, films, tableaux, photos…)

Loin de se revendiquer comme un atelier chorégraphique ou comme un atelier d’écriture pure, Écrire au plateau constitue une dynamique de création théâtrale complète, où l’image scénique et la parole sont au cœur du dispositif.

Ce programme est enrichi d’un parcours de spectateur : au moins une sortie au spectacle est prévue dans l’année (des précisions seront apportées dès que toutes les programmations culturelles sur le territoire auront été divulguées).

Après l’atelier CORPUS (un premier volume portant sur la thématique du corps humain en 2018-2019), c’est la notion d’habitat qui sera au cœur de la réflexion de ce deuxième volume d’Écrire au plateau.

Évoquer la maison et toute sa symbolique, c’est le premier degré de lecture du projet DOMUS. Car le programme est également traversé par deux métaphores filées : du point de vue du théâtre, la maison est d’abord l’espace de jeu, la scène qu’occupe l’acteur ; et du point de vue du politique, la maison s’apparentera à la nation qu’occupent les citoyens comme les habitants d’un immeuble. Il s’agit ainsi d’activer ensemble un principe fondamental au théâtre : lier le politique et l’intime, le public et le domestique.


En savoir plus