Vous êtes ici : AccueilAgenda

  • Culture,

Below Victory : Memoria hospitis & light

Publié le 16 mars 2022 Mis à jour le 16 mars 2022
Date
Du 10 mars 2022 au 08 avril 2022
Complément date
Du lundi au vendredi de 8h à 19h30
Lieu(x)
IADT – Institut d’Auvergne du Développement des Territoires, 51 Boulevard François Mitterrand, Clermont-Ferrand

Exposition de l'œuvre de Scott Hessels // Dans le cadre de Vidéformes 2022.

L’œuvre 

1. Below Victory: Memoria Hospitis

Below Victory : Memoria Hospitis est une série d’impressions en réalité augmentée inspirées par les données générées par un radar pénétrant le sol des ruines du temple gallo-romain situé sous la Place de la Victoire. La pratique unique de l’artiste Scott Hessels, basé à Hong Kong, comprend des collaborations entre l’art et la science qui ressemblent à des recherches techniques sur le terrain, mais qui aboutissent souvent à des visualisations de données abstraites dans une gamme de médias et de formes. Cette série est la plus récente de plusieurs œuvres produites à partir de l’ensemble de données Below Victory, qui a déjà donné lieu à des trompe-l’œil, des animations, des photos, des courts métrages et des centaines d’expériences visuelles spécifiques au site.

Des modèles 3D de la cella et de la cour du temple, directement formés à partir des données GPR, sont cachés dans des décors naturels photoréalistes et fantastiques. Une superposition de réalité augmentée révèle de fines lignes de texte de Blaise Pascal qui s’entrecroisent et sont parallèles aux données technologiques du site ; ces deux éléments deviennent la géométrie de référence des images de ruines illusoires dans les gravures. La philosophie et la technologie coupent en deux et relient les secrets cachés de la nature ; notre histoire complète est encore révélée par les nouvelles technologies et un apprentissage plus approfondi.

Probablement inconscient des ruines qui se trouvent juste sous ses pieds, Pascal a écrit sur les secrets impénétrables, les histoires oubliées, l’abîme entre le passé et l’avenir, et son insignifiance dans une chronologie plus grande. Il a écrit : “Quand je considère la petite durée de ma vie absorbée dans l’éternité précédente et suivante – memoria hospitis unius diei praetereuntis.” Ces cinq derniers mots sont cités dans le Livre de la Sagesse, écrit en grec vers l’an 1, à peu près à la même époque que le forum. Ils se traduisent par “souvenir d’un hôte qui ne s’est attardé qu’un jour”. Tant Pascal que ces ruines rappellent aux spectateurs la brièveté du séjour sur terre par rapport à l’histoire de l’humanité.

2. Below Victory: Light

Below Victory : Light est constitué de deux caissons lumineux personnalisés qui présentent des interprétations de données issues du balayage par géoradar de la place de la Victoire, construite sur des ruines de la cella et de la cour du temple du forum gallo-romain datant de l’Antiquité.  Une zone carrée de 23x23m a été scannée à 9m de profondeur, créant un “nuage de points” de 140 millions de structures cachées.  Le radar est un outil d’imagerie déformé et indistinct, mais dans l’ensemble de données gris et brumeux, les structures ont pu être reconnues, puis embellies. Le balayage a fourni des informations qui sont devenues une structure sous-jacente pour toutes les œuvres individuelles de la recherche art + science Below Victory, les chiffres offrant un potentiel d’expression créative qui pourrait améliorer la compréhension.
La visualisation des données se situe quelque part entre la science qui élucide et l’art qui inspire.  Les points de données connectés brillent, comme s’ils avaient découvert de l’or sous terre, et agissent comme une métaphore des connaissances et des partenariats qui ont été générés par le projet : les données rétroéclairées et les résultats de la recherche sont tous deux luminescents.  Le titre lui-même peut être lu comme une phrase sur ce qui a été découvert sous terre par l’artiste et l’équipe de Clermont-Ferrand.
 

L’artiste 

Scott Hessels est un artiste basé à Hong Kong dont les œuvres explorent comment les technologies émergentes peuvent nous aider à mieux comprendre notre environnement. Ses installations spécifiques au site utilisent des capteurs, la robotique, le GPS et des matériaux adaptatifs, souvent en partenariat avec des organisations scientifiques clés. Ses films et ses installations sur les nouveaux médias ont été présentés à l’échelle internationale dans des expositions axées à la fois sur la technologie et les beaux-arts.
Site Web de l’artiste : m.scotthessels.com
 

Crédits 

Scott Hessels (USA)

Memoria Hospitis : Impressions numériques en réalité augmentée inspirées de données recueillies par Scan GPR des sous-sols gallo-romains de la place de la Victoire.

Light : Impressions numériques, interprétation de données recueillis par scan GPR des sous-sols gallo-romains de la place de la Victoire.

Design en trompe-l’œil avec Zita Barber.
Direction artistique pour l’impression et la réalité augmentée avec Thomas Leung.
Recherche avec Márton Tőkés.

Commande et production de VIDEOFORMES 2021/2022 créé en résidence avec le soutien du fonds SCAN de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de Clermont Auvergne Métropole et l’aide de l’Université Clermont Auvergne et du Service Culture Université.

Production exécutive VIDEOFORMES : Gabriel Soucheyre, réalisateur, Éric André-Freydefont, coordination.
Le balayage et les données GPR : Franck Donnadieu, Laboratoire Magmas et Volcans et le Service Université Culture.
Consultant en archéologie : Hélène Dartevelle, DRAC, Service Régional d’Archéologie.