Théâtre et numérique

Encadré par Fardin Mortazavi et l'équipe artistique de Cyberombre : Laure Bonnet, Daphnélia Mortazavi, Christian Remer

Publié le 23 juillet 2020 Mis à jour le 17 septembre 2021

Théâtre d'ombres musical proposant de penser les nouveaux médias à travers une expérience scénique

Ce projet de résidence-stage propose d’ouvrir une résidence de création à des participants (étudiants, personnels, médiateurs culturels…) dans le but de créer une performance-débat. "CyberOmbre", théâtre d'ombres musical, propose de penser les nouveaux médias à travers une expérience scénique. Au cours de la semaine de résidence, les participants sont invités à rejoindre l’équipe artistique tous les jours, à partir de 16h (selon les disponibilités), pour construire des récits de leurs expériences sur les réseaux socionumériques (RSN), en vue d’une restitution scénique. Les participants s’impliquent non seulement dans la problématique du projet mais également dans la dramaturgie du spectacle en cours d’écriture.

Comment utiliser des outils dramaturgiques pour créer un espace de réflexivité sur nos usages du numérique ? Comment se désaliéner du dispositif numérique pour qu'il tombe dans l'usage commun sans retomber dans une prescription supplémentaire sur l'usage du numérique ? Telles sont les questions qui motivent cette proposition.
 

Programme de la semaine

  • Présentation, initiation : concepts généraux (attention, émotion, corporalité, temporalité, design, algorithme), enjeux de médiation, méthode de mise en récits des expériences sur les RSN
  • Dramaturgie et mise en scène : participation à l’animation du débat à l’issue de la représentation publique
  • Participation aux répétitions, échanges avec les artistes
  • Restitution des récits personnels sur les RSN, atelier de performance
  • Sortie de résidence publique « On dirait que kékchose se passe… » et débat animé par les participants

Partenariat : ce stage s’inscrit dans la programmation scientifique de l’Atelier Recherche Création du Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique. #recherche-création
 

Intervenants

Fardin Mortazarvi, artiste-doctorant en communication au laboratoire CEMTI de l’Université Paris 8 et Ingénieur de recherche à l’école universitaire de recherche ArTeC, il est également musicien et metteur en scène et directeur artistique du collectif Maison Persane.

Laure Bonnet, autrice et comédienne formée au Conservatoire de Montpellier puis à l’École Nationale Supérieure de Strasbourg, elle est également diplômée de la Fémis en écriture de scénario. Autrice associée à la Comédie Poitou-Charentes depuis 2011, elle coordonne le dispositif E.T.C. d’aide à la réécriture dramatique où elle mène le projet « A la vie ! », spectacle issu d’entretiens avec des personnes âgées qu’elle met en scène. En 2015, elle crée « La Réparation », un spectacle documentaire à partir de propos de soignants professionnels, et écrit sur la même base un volet fictionnel.

Daphnélia Mortazavi, comédienne et éducatrice. Formée au Conservatoire à rayonnement régional de Poitiers, elle rejoint le Collectif Maison Persane en 2010 et participe au travail d’écriture et de mise en scène de plusieurs spectacles. Elle intègre le projet d’éducation critique aux médias par résidence de théâtre d’ombre. Elle se forme aux techniques de la marionnette à gaine auprès de Christian Remer puis avec Eric Cornette (Cie La Belle Etoile). En 2016, elle obtient le diplôme de Moniteur-Educateur de l’IRTS de Poitiers.

Christian Remer, acteur, danseur, marionnettiste et metteur en scène. Il est formé à l’École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Strasbourg, au Centre Universitaire International de Recherches Théâtrales de Nancy et à l’Atelier de danse Mudra, École Chorégraphique de Bruxelles.