Encadré par l'Agence des Musiques des Territoires d'Auvergne

Publié le 1 juillet 2019 Mis à jour le 26 juillet 2021

Aller à la rencontre des détenteurs de cahiers de cuisine afin de réaliser des entretiens autour de leurs origines, conditions de transmission, conception et évolution

En partenariat avec les Centres Départementaux des Musiques et Danses Traditionnelles (CDMDT) Allier, Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme.

L’objectif est d’aller à la rencontre des détenteurs de cahiers de cuisine, sur tous les départements, afin de réaliser des entretiens autour de leurs origines, conditions de transmission, conception et évolution.
Il consiste à aller sur le terrain après une approche théorique et pratique, pour collecter les histoires de ces cahiers d’ici et d’ailleurs sous toutes leurs formes (écrites, racontés, filmés) et ainsi alimenter l’Étonnante Bibliothèque des Cahiers de Cuisine portée par l’association l’Étonnant Festin et la Bibliothèque du Patrimoine.

Les entretiens sont enregistrés sur un support audio, vidéo et/ou écrit. Les personnes rencontrées peuvent nous confier leurs cahiers pour être numérisé.

La collecte est abordée à travers une réflexion théorique et technique ainsi qu’une approche « de terrain ».
S’ensuivent la mise en place et la création du discours à partir de matière sonore, de vidéo, d’écrits, de photographies, de croquis etc. collectées afin de produire des courts documentaires radiophoniques ou vidéographiques.

Les ateliers se déroulent en trois phases durant l’année :
  • Une première phase de découverte ou d’approfondissement technique et théorique. Il s’agit d’appréhender les enjeux de la collecte, de l’ethnographie et du patrimoine culturel immatériel ; ces enjeux citoyens, sociaux et artistiques. Pour un travail en autonomie, une formation de prise en main basique des outils techniques de la collecte (appareillage son et vidéo) est mise en place.
  • Dans un deuxième temps, un travail d’accompagnement sur le terrain amène à la découverte des pratiques d’écoutes et d’analyse sensible indispensable à la collecte. Des temps d’échanges sont prévus pour appréhender et confronter les ressentis en partageant les expériences de chacun.
  • Dans un troisième temps, un travail de création et restitution est proposé à partir des matières collectées à travers la recherche d’une valorisation narrative et sensible des discours et cahiers collectés.
Un regard artistique est posé sur les objets sonores, vidéo, photo etc… réalisés afin de proposer un résultat final original et sensible.

Étape 1
Une approche théorique : qu’est-ce que le collectage ? Comment on collecte ? Quelles questions pose-t-on ? Cette journée est aussi l'occasion de présenter l'Agence des Musiques des Territoires d'Auvergne (AMTA) ainsi que le travail de cette association (projection de films de collecte, extraits d'Atlas sonores…).
Appréhender aussi la notion de patrimoine culturel immatériel (PCI).
Ce temps est aussi dédié à l'apprentissage technique par la manipulation du matériel d'enregistrement.

Étape 2
Captation sonore et vidéo afin de s’essayer à la pratique de la collecte et recherche de sujets personnelles pour la suite des ateliers.

Étape 3
Travail d’enquête sur le terrain auprès de détenteurs de cahiers et récits de cuisine puis d’entretiens, sous diverses formes de captation.

Étape 4
Dérushage - Décryptage et description des enregistrements - Montage et création d’un objet sonore et vidéo.

Étape 5
Réflexion sur la diffusion, la restitution et la communication de l’objet final. Validation et restitutions publiques