Théâtre en espagnol

Encadré par Stéphanie Urdician, avec la participation de Claudia Urrutia

Publié le 27 juin 2019 Mis à jour le 30 septembre 2020

Laboratoire théâtral en espagnol proposant un travail sur le jeu d’acteur, le corps, la voix et le masque, à partir d’une réécriture mapuche (Chili) du mythe de Médée.

Laboratoire théâtral en espagnol proposant un travail sur le jeu d’acteur, le corps, la voix et le masque, à partir d’une réécriture mapuche (Chili) du mythe de Médée, en vue d’une restitution publique. À partir de la pièce du dramaturge chilien Juan Radrigán, Medea Mapuche, la ausencia del mar, sont proposées de nouvelles possibilités de lecture du mythe de Médée et des relations de pouvoir qui existent entre culture mapuche et culture hispanique. Il s’agit d’interroger le choc culturel qui met en tension ces deux systèmes de valeurs et crée un dialogue dynamique, une mise en mouvement scénique : comment la présence de la communauté amérindienne résonne aujourd'hui avec le chœur antique et comment la figure de Médée peut être une vision projective de la réalité historique d’un peuple ?

Dans les œuvres dramatiques latino-américaines, le mythe de Médée est surtout utilisé pour dénoncer la situation précaire des femmes dans le monde contemporain. À travers le personnage de Kütral dans Medea Mapuche, nous proposons d'incarner l'exclusion de l'élément féminin qui génère la peur (mère infanticide) et qui représente la figure de l’étrangère. Mais au-delà de l'histoire personnelle, c'est à l'échelle de la communauté que résonne le geste de cette Médée au service de la récupération de la parole dérobée et d'une histoire à soi.

Pour préparer au travail d'acteur et au langage scénique, des méthodes et des exercices de l'École internationale de Jacques Lecoq (France) et de la dramaturgie de l'espace de Ramón Griffero (Chili) sont proposés dans une première phase du processus, parallèlement à l'approche de la culture mapuche à travers sa musique, sa langue, ses masques et son histoire (une histoire de résistances depuis la Conquête espagnole jusqu'aux revendications actuelles du peuple mapuche).

Ce laboratoire est une invitation à explorer à partir du corps avec des formes et des techniques venues d’ailleurs. L’immersion dans l’univers de l’auteur et de la culture mapuche, dans son rapport historique à la culture dominante, propose d’ouvrir une fenêtre vers d’autres mondes.

En partenariat avec la Ville de Clermont-Ferrand